Activités de recherche

CADA7 : Imagerie 7T dans un modèle monogénique de maladie des petites artères cérébrales

Etude comparative et prospective en IRM à très haut champ (7 Tesla) des modifications structurales et morphologiques du cortex cérébral dans CADASIL (Cerebral Autosomal Dominant Arteriopathy with Subcortical Infarcts and Leukoencephalopathy), un modèle monogénique d’artériolopathie cérébrale.

PHRC 2009
Date de début : octobre 2009
Date de fin : décembre 2015

Investigateur principal : Pr Hugues CHABRIAT, service de Neurologie, Hôpital Lariboisière, Paris.

Rationnel : CADASIL est une affection microvasculaire héréditaire cérébrale. Il s’agit d’un modèle unique pour l’étude de l’impact des lésions tissulaires sous-corticales fréquemment détectées au cours du vieillissement ou en présence de facteurs de risque vasculaire, sur la structure, la morphologie et la fonction du cortex cérébral.

L’utilisation de l’imagerie par résonance magnétique à haut champ (7 Tesla) et à très haute résolution (environ 200 microns) dans ce modèle de démence vasculaire « pure » pourrait permettre de mieux comprendre les mécanismes reliant les lésions sous-corticales d’origine ischémique et les phénomènes dégénératifs secondaires corticaux observés dans l’angiopathie CADASIL.

Objectif : Les objectifs généraux de notre recherche sont de déterminer :

  • L’effet de l’âge, du sexe et des lésions tissulaires sous-corticales d’origine microvasculaire dans CADASIL sur à la fois l’aspect structural (macro et microstructural) et morphologique du cortex cérébral
  • La présence et la localisation des micro-infarctus ou des microhémorragies au sein du cortex cérébral et leurs relations éventuelles avec les lésions sous-corticales au cours de l’angiopathie CADASIL
  • Les modifications angioarchitecturales corticales et de la substance blanche cérébrale dans l’angiopathie CADASIL
  • Les corrélats cliniques (en particulier sur le plan cognitif) des modifications observées au niveau du cortex cérébral globalement et régionalement

Sélection des patients : La population de l’étude est composée de 30 patients et 30 sujets contrôles sains, appariés sur l’âge et le sexe.

  • Les patients sont des adultes âgés de plus de 18 ans, présentant une mutation du gène Notch 3, caractéristique de CADASIL
  • Les sujets sains sont des adultes âgés de plus de 18 ans ne présentant pas d’antécédent neurologique ou vasculaire

Déroulement de l’étude : Cette étude comporte 3 visites successives.

  • Visite 1 : recueil des antécédents et pathologies associées, un bilan sanguin, mesure de la tension artérielle, une évaluation clinique et neurologique, une évaluation psychologique et cognitive, une séance d’IRM (3 et 7 Tesla).
  • Visite 2 : une visite de suivi a eu lieu à 42 mois, comparable à la première.
  • Visite 3 : Cette visite est actuellement en cours, à 60 mois et comprend une nouvelle séance IRM 3 et 7 Tesla.

Résultats attendus : L’objet de cette recherche est de préciser, à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique à très haute résolution et à haut champs à 7 Tesla, l’étendue, la sévérité et la distribution des modifications microstructurales et morphologiques du cortex cérébral au cours de CADASIL. Ces travaux doivent permettre de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques de l’atrophie corticale et les corrélats au plan clinique des altérations corticales actuellement non visibles en imagerie conventionnelle. Grâce à l’imagerie par résonance magnétique à haute résolution, l’état histologique et l’aspect cyto- et myélo-architectural du cortex cérébral  peuvent être aujourd’hui analysés in vivo, nous pensons que ces techniques appliquées à un modèle de maladie vasculaire pure à l’origine d’un très large spectre de lésions cérébrales et de manifestations cliniques, permettra de mieux quantifier et comprendre les conséquences à long terme des lésions microvasculaires au cours du vieillissement, en présence de facteurs de risque vasculaire ou au cours de diverses affections dégénératives, de façon plus générale.

Retour